Les cahiers de l'OCED n°3

     

Les procédures collectives ouvertes en Île-de-France au 4ème trimestre 2014

1 - L’impact global

  • Pour les redressements et les liquidations judiciaires : recul important du nombre des emplois touchés, annulant les augmentations du 1er trimestre ; augmentation de l'impact financier ;
  • Pour les sauvegardes : nette diminution des emplois menacés et forte augmentation des dettes bancaires en lien avec la mise sous protection d'un groupe important.

2 - Les procédures ouvertes

  • Un nombre de procédures ouvertes en Île-de-France toujours inférieur de 31 % au pic de 1993 ;
  • Les secteurs les plus fréquemment concernés : bâtiment, holding, services aux entreprises, services aux particuliers - mais pas les plus risqués en termes de taux de défaillance ;
  • Un recours plus important à la sauvegarde pour la pharmacie, les holdings et les services financiers.

3 - Le profil des entreprises

  • Pour les redressements et les liquidations judiciaires : des TPE dans la quasi-totalité des ouvertures de procédures et quelques rares PME (hors TPE), très majoritairement des SARL dont l'âge médian se situe aux environs de 6 ans ;
  • Pour les sauvegardes : un plus grand nombre d'entreprises moyennes constituées en SAS dont l'âge médian se situe à près de 10 ans.

4 - Focus sur l'homologation des accords de conciliation

Ce focus a permis de mesurer l'importance numérique des jugements d'homologation, de dresser le profil des entreprises concernées et de déterminer le taux de survie de celles-ci.

ation,

Les Cahiers de l'OCED (1313 Ko), publication réalisée en partenariat avec Ellisphere

Mis à jour le 27/07/2015