Bulletin de santé des entreprises en France et en Ile-de-France

     


Les chiffres de l'Observatoire consulaire des entreprises en difficultés (OCED) établi au
1er mars 2016 en France et en Île-de-France : procédures amiables, procédures d'observation et liquidations judiciaires.

Si depuis l’entrée dans la crise, les ouvertures de procédures se situent de manière constante à leur niveau de 1993 au plan national, la situation est tout autre pour l’Île-de-France, traduisant ainsi la situation spécifique de la région. En effet, ces ouvertures s’établissent à 24 % en dessous du pic historique de 1993 ; néanmoins, elles ont retrouvé leur niveau de 2009 en raison de l’augmentation sensible des ouvertures de procédures dans la région capitale.

Ceci précisé, alors que les ouvertures de procédures reculent de nouveau en France (- 1,2 %, en glissement annuel au 1er mars 2016), en Île-de-France, la situation continue de se dégrader, (+ 9,8 %, en glissement annuel au 1er mars 2016).

 

Évolution des défaillances en France et en Île-de-France
depuis janvier 1998
(Sur 12 mois glissants, Base 100 : décembre 1993)

 Evolution des défaillances en France et en Île-de-France depuis 1998

En Île-de-France, l’augmentation des liquidations judiciaires se poursuit, l’accroissement a été plus élevé pour les redressements judiciaires et les conciliations ont repris leur franche ascension. Ces évolutions particulièrement inquiétantes en raison de leur ampleur, indiquent que les entreprises franciliennes sont à bout de souffle et qu’elles peinent toujours à profiter des quelques éclaircies : réduction de la dette publique ; amélioration du climat des affaires pour le commerce de détail et la réparation automobile ; augmentation du taux de marge des sociétés non financières ; renforcement du pouvoir d’achat des ménages en lien avec la faiblesse du cours du pétrole et l’absence d’inflation ; progression de la consommation des ménages ; diminution du taux des impayés URSSAF pour les TPE  ; diminution continue des avances et du nombre des bénéficiaires de la garantie AGS… Mais, fléchissement de la confiance des ménages ; moral des patrons en baisse ; repli encore perceptible de la fréquentation hôtelière suite aux attentats du 13 novembre 2015 ; climat conjoncturel toujours maussade dans le bâtiment ; perspectives d’emploi faibles au second trimestre 2016 ; augmentation du nombre des demandeurs d’emplois et, de manière constante, taux de chômage à son plus haut niveau…

En glissement annuel au 1er mars 2016 :

  • Les liquidations judiciaires enregistrent une forte hausse qui est légèrement moindre que le mois précédent : + 9 %. 
  • Le nombre des procédures d’observation (sauvegarde  et redressement judiciaire), orienté à la hausse depuis plus d’un an, s’accroît toujours nettement sous la pression des redressements judiciaires : + 13  %.
  • Le recours aux procédures amiables (mandat ad hoc et conciliation) augmente de nouveau en lien avec l’accroissement des conciliations et la stabilisation des mandats ad hoc : + 4 %. 
  • Dans le cadre de l’alerte du président du tribunal de commerce, le nombre des entretiens continue de grimper très fortement : + 30 %.


Évolution du nombre des ouvertures de procédures collectives
en Île-de-France, depuis janvier 2011

Evolution des procédures collectives en Île-de-France, depuis janvier 2011

> Retrouvez tous les chiffres du Bulletin de santé mensuel des entreprises en France et en Île-de-France
(pdf - 372 Ko)

Mis à jour le 12/04/2016